Les gants: à pleines mains!

0

Si vous pensez que porter des gants n’est pas très esthétique, détrompez-vous. Il y a une vie après les moufles ! Avec les accessoires élevés au rang d’indispensables, le gant se devait de trouver une nouvelle jeunesse.
Basiques ou excentriques, tout est permis pour passer l’hiver les mains bien protégées… A condition de ne pas les perdre…

Des styles variés pour occasions “gantées”

Gants de ville pour usage citadin, gants de conduite pour aficionados du volant, gants de sports pour adeptes du grand air, moufles, mitaines, gants de cérémonie ou de service: des élégants aux très utilitaires, il y en a pour tous les goûts et toutes les occasions.

Des matières pour garder les doigts au chaud

Utilisés dans la fabrication des gants, les cuirs, les peaux, les matières naturelles et synthétiques présentent des caractéristiques particulières qu’il est bon de connaître et de reconnaître.

  • Le chevreau, le cuir le plus fin utilisé en ganterie, est le plus moulant et le plus raffiné.
  • L’agneau, légèrement plus épais que le chevreau, donne un look plus sportif et revient moins cher.
  • Le mouton renversé, le cuir de vache et la peau de porc, un peu moins souples, sont plus abordables et assurent chaleur et confort.
  • Du côté des matières naturelles, on opte pour le cachemire pour des gants alliant chaleur et douceur mais à un prix supérieur à celui de la laine d’agneau, choisie pour toutes les bonnes propriétés de cette fibre.
  • Parmi les matières synthétiques, le nylon, en vogue depuis peu, est souvent mélangé à d’autres matières. La fibre polaire, de son côté, est très appréciée pour sa douceur, sa chaleur, ses couleurs variées et son prix très abordable.
  • Quant aux doublures, on les préfère en cachemire, en laine ou en fibres synthétiques (acrylique ou polyester). Certaines consommatrices, les moins frileuses, opteront pour la soie, même en hiver, question de souplesse! Toutefois, cette fibre est plutôt utilisée dans les gants de demi-saison.

Taillés pour ganter

Pour connaître sa grandeur, on passe le ruban à mesurer entre le pouce et les phalanges de notre main dominante (droitière = droite et gauchère = gauche). À retenir: 6,5, 7, 7,5 ou 8 pouces sont des tailles communes pour les gants de cuir en particulier. Les autres grandeurs, plus standard, sont exprimées en Petit-Moyen-Grand ou encore en taille unique.

4 règles à retenir sur le bout de ses… gants!

  1. On ne se laisse pas distraire par la marque, on opte plutôt pour le confort. À retenir, beauté et confort peuvent aller de “paire”!
  2. Si nos gants sont en cuir, on les choisit ajustés. Ils se détendent à l’usage!
  3. Poignets froncés sur gants courts, revers de fourrure sur gants plus longs, des détails qui permettent de garder les poignets au chaud!
  4. Même si les gants sont en comptoir, on n’hésite pas à essayer autant de styles que possible jusqu’à trouver celui qui nous ira… comme un gant!
Partager.

Laisser un commentaire